Le marché du cabriolet a perdu sa place au soleil. Aujourd’hui il représente seulement 1% du marché en France. Les constructeurs généralistes sont de moins en moins nombreux à proposer cette déclinaison. La capote en toile devient donc l’apanage du premium et du luxe.

 

Les allemandes

Mercedes en tête suivi par BMW et Audi, l’offre en cabriolets et pléthorique chez nos voisins d’outre Rhin.
Le constructeur à l’étoile propose les classes C, E et S, très proches au niveau du style, ainsi que les sportives SLC et SL Sans oublier au sommet l’AMG GT Roadster qui décoiffe.
BMW vient de présenter les Z4 et série8, et propose toujours les séries 2 et 4, de même que l’original roadster Z8.
Audi bien que plus timide suit la même politique de variation de gammes avec l’A3, l’A5, le tt Roadster et la R8 Spyder.
Porsche a présenté sa nouvelle 911 cabriolet tout récemment, et continue de décliner la boxster ; le cabriolet reste ainsi toujours un instrument de conquête.

Cabriolets

et les autres…

Chez les italiennes, Fiat décline sa 500 (on adore la version Riva) en découvrable et a sorti en association avec Mazda la 124 spider ; toutes deux sont déclinées en bouillantes version Abarth. La Fiat 500 C reste le cabriolet (découvrable plutôt) le plus vendu dans l’hexagone. Les Ferrari Portofino, Monza SP1 et SP2 et la Maserati Gran Cabrio complètent le programme, de même que les excentriques Lamborghini.
Les anglaises ont maintenu la tradition dans le haut de gamme et le grand luxe ; Jaguar F-Type, Mini (2ème du segment), McLaren, Bentley et Rolls-Royce peuvent ôter leur couvre-chef, ainsi que l’Aston Martin DB11 Volante et les originales Morgan.
La Mazda MX-5 dite Miata est une exception chez les généralistes. Roadster le plus vendu au monde elle est disponible avec une capote en toile ou un toit en dur avec un look là aussi très réussi. C’est l’archétype du roadster plaisir : pas besoin d’un gros moteur ni d’un arsenal d’équipements, au contraire le plaisir vient de la simplicité du concept mais aussi de la rigueur de sa fabrication : un must !
Du coté des exotiques on trouve bien entendu la Mustang, seule américaine encore importée.
Et les françaises ? Après avoir exploité la mode du coupé/cabriolet avec succès, la rationalisation a eu raison des décapotables hexagonales.
Les SUV aussi ! Après le Range Evoque cabriolet (a priori non renouvelé) c’est Volkswagen qui prépare un T-Roc décapsulé pour 2020. Pour les aventuriers, le Jeep Wrangler Rubicon permet de rouler les pieds dans la boue et les cheveux aux vents, et même de rabattre le pare-brise et démonter les portières ( !)

Cabriolets