Renault présente au salon de Genève 1995 le Renault Spider. Véritable bombe médiatique à l’époque, souvent qualifié d’OVNI, cette rareté était déjà un collector à sa sortie d’usine. Plus de 20 ans après elle tient une place à part dans le cœur des amateurs de voitures de sport françaises.
Il s’agit alors pour le constructeur au losange qui domine la Formule 1 pendant les années 90 de lancer « Renault Sport » avec ce roadster léger à moteur central arrière. La présentation du modèle et de ce nouveau label enterre alors la marque Alpine, l’A610 n’ayant pas de successeur. Cependant l’ADN Alpine transpire dans cette création, la production étant d’ailleurs assurée dans l’usine au A fléché de Dieppe.

Technique

La structure de l’engin est réalisée en aluminium, boulonnée, formées de profilés extrudés pour la partie centrale et avant, avec un fond plat en nid d’abeille entièrement réalisé en fibres. La carrosserie est elle aussi en matériaux composites.

Le style rappelle l’Alpine a220 Cévennes, un modèle de rallye à l’arrière tronqué. La particularité du modèle étant l’absence de pare-brise, un simple saute vent nécessitant le port du casque ! Le moteur est repris de la Clio Williams, puis de la Mégane 2.0 16V, un moteur en alu fiable tout comme la boite de vitesse à l’étagement spécifique. L’ensemble pèse entre 930 et 965 kg (version avec pare-brise présentée en 1996), un peu lourd comparé à une Lotus contemporaine mais le châssis permet de s’amuser même si la limite est difficile à cerner, l’auto pouvant se dérober brutalement. A noter qu’il n’y a ni direction assistée ni ABS.

Le dessin du spider marqua les esprits à sa sortie et provoqua l’étonnement de la part d’un constructeur généraliste : on adore ou on déteste.

Esthétique

Pure barquette, le modèle ajoute au saute vent initial des portes en élytre et un bicolorisme jaune nacré/gris très original. Précision importante : il n’y a pas de capote ni aucune protection de prévue pour l’intérieur. Le modèle que nous essayons aujourd’hui est doté d’un pare-brise, qui représente l’essentiel des 1726 exemplaires vendus entre 1995 et 1999. L’engin y gagne un peu en confort et ainsi on peut se passer de casque. L’intérieur pur reprend l’instrumentation digitale de la Twingo contemporaine, l’ensemble avec l’aluminium apparent est à la fois rustique et sportif, avec le réglage du pédalier par exemple.

Conduite

Le moteur plutôt discret au démarrage est assez vif et permet de bonnes sensations. Côté performance le 0 à 100 est atteint en 6.5 s et la vitesse maxi est de 210 km/h. Là n’est pas l’essentiel, ce sont les émotions qui l’emportent : le Spider Renault garantit une conduite sans filtre. Les réglages sont typés course, et toutes les commandes, assez dures, nécessitent un engagement de votre part lorsque vous conduisez sportivement. Véhicule sans compromis, c’est le coup de cœur assuré pour ce fantastique jouet !

Achat

L’essentiel de la production fut écoulé en France et en Allemagne. Sur les sites d’annonces il y a actuellement une grosse dizaine de Spider à vendre, les prix naviguant entre 30 000 et 50 000 €, les modèles sans pare-brise étant les plus recherchés. Si la mécanique ne pose pas de problème attention au châssis très couteux à réparer en cas de choc et aux pièces difficiles à trouver (phares, pare-brise etc…), Attention également au changement de l’instrumentation digitale, très facile, et faussant le kilométrage ; un historique complet est donc très important.
Pur produit marketing et en même temps voiture hors du commun et portant indéniablement la griffe Alpine, le Renault Spider est un collector de choix très recherché, un modèle à part dans l’histoire automobile française.

Renault Spider

Caractéristiques techniques

  • Moteur : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
  • Cylindrée : 1998 cm3
  • Couple maxi : 186 Nm à 4500 tr/min
  • Puissance maxi : 150 ch. à 6000 tr/min
  • Distribution : par courroie. 2 ACT
  • Transmission : aux roues arrière. Boîte mécanique à 5 rapports
  • Freinage : 4 disques (ventilés à l’avant)
  • Dimensions (L x l x h en m) : 3,81 x 1,83 x 1,28
  • Poids (kg) : 930 (965 avec pare-brise)
  • Pneumatiques (AV et AR) : 205/50 ZR 16 – 225/50 ZR 16
  • 0 à 100 km/h : 6,5 s
  • Vitesse maxi : 210 km/h

Renault Spider OttOmobile

1/18 Bleu Sport 1998
1500 exemplaires
Prix : 59.90 €