C’est d’abord la rencontre avec un personnage qu’on croirait tout droit sorti d’un roman de Jules Verne… Mystérieux et atypique, le jeune homme surprend de primes abords par ses connaissances encyclopédiques. Musique, astro-physique, mécanique… Pas étonnant, quand on apprend que Nahel a commencé à jouer avec une clé anglaise à l’heure où certains préfèrent les jeux vidéos.

Oublié le cursus classique, école et diplômes. Ici le mot « passion »
prend tout son sens. Nahel Furkhan a appris avec dextérité et sous l’égide de son mentor Jacques Bonhomme à démonter, réparer et mettre au point nos vieilles mécaniques. Au fil des années les Jaguar, MG, Triumph, Austin Healey et autres anglaises sont devenues sa spécialité et de bonnes rencontres l’ont amené à créer son atelier de restauration.
Car si la mécanique tient un rôle important dans la vie de notre spécialiste so british, les liens noués avec ses clients sont le moteur de notre passionné. Beaucoup sont devenus des amis avec lesquels il n’est pas rare que des sorties soient organisées ou des ateliers au cours desquels Nahel n’hésite pas à transmettre son savoir-faire. Du simple entretien à la restauration totale, ici chaque boulon est vérifié 2 fois.

Cette grande conscience professionnelle est accompagnée d’une certaine originalité du maitre des lieux, dont le repère des vieilles anglaises est bien caché dans les brumes du nord Loire.

Exit l’informatique ou les technologies en surabondance. Si Nahel garde un œil éveillé sur l’actualité et les évolutions techniques, il privilégie bien souvent les méthodes du siècle dernier.
La carrosserie est étamée. Les plans sont faits sur papiers millimétrés et le matériel utilisé tient de l’authenticité.
Mais Nahel ne saurait se contenter de restaurer, entretenir, fiabiliser ou préparer votre ancienne pour une utilisation quotidienne ou la compétition. Ses connaissances du marché et son carnet d’adresses lui permettent également de dénicher de véritables pépites, quitte à faire un tour du monde rien que pour vos yeux ! Comme il le dit si bien : On ne vit que deux fois..
Mais ce qu’apprécie le plus Nahel à la remise des clés, c’est de voir le propriétaire et son trophée arracher l’asphalte dès la sortie de l’atelier … il y a un temps pour les restaurer et un temps pour les user !
Au fil du temps, certains clients sont devenus des amis…