Pour fêter les 60 ans de Mini, nous vous proposons une rencontre entre la version « originale » et l’actuelle Mini.

La naissance d’une icône

La crise du canal de Suez en 1956 pousse la British Motors Corporation à sortir un véhicule peu gourmand en carburant. L’anglo-turc Alec Isigonis se charge de concevoir une auto révolutionnaire avec ses 3.05 m et son moteur placé en position transversale avant, avec la boite de vitesse en dessous, ce qui permet une habilité record (80% de l’espace est dévolu aux passagers). La Minor Mini Morris (son petit nom de naissance) sort en 1959. Equipée d’un moteur d’à peine 1 litre, elle s’autorise une certaine nervosité grâce à son poids plume (620 kg). Son « look » tout en rondeur avec ses petites roues de 10 pouces en font un succès immédiat. La Mini est déclinée en de nombreuses versions : la Cooper est gonflée par John Cooper à 55 ch (au lieu de 34) en 1961 ; la petite anglaise s’enrichit également d’un break, une voiture de plage… En 1964 l’agilité de la Mini permet à une version Cooper S de gagner le célèbre Monte-Carlo ! Devenue un symbole de l’Angleterre, adoptée par de nombreuses stars, elle est produite jusqu’en 2 000 (Cooper S Final Edition) à 5,3 millions d’exemplaires.

Une renaissance

En 1996 en effet, Rover est racheté par BMW. En 2000 est présentée la Mini du nouveau millénaire. Il s’agit maintenant d’une marque avec une déclinaison en cabriolet, SUV, 5 portes…Le look et l’esprit en font une marque à la mode, néo rétro mais qui a su évoluer et dont le succès s’est confirmé depuis pratiquement 20 ans et 3 générations. La personnalisation et des versions sportives (John Cooper Works) font fureur dans le monde entier.

60 ans de Mini

La rencontre

Notre ancienne du jour est une Mini Racing Green de 1989, pourvue de 42 ch et de roues de 12 pouces (!) produite à seulement 2500 exemplaires. Il s’agit d’une des nombreuses séries spéciales de la Mini, avec sa couleur British Racing Green associée à un toit blanc. L’intérieur « Black Crayon » est ici agrémenté d’une planche de bord en bois (accessoire). Son côté sportif est mis en avant avec un bloc 3 compteurs (compte tour) et une boite de vitesse aux rapports spécifiques pour gagner en performances. Au démarrage le petit 1 litre émet une sonorité vraiment sympatique ; la conduite s’apparente à celle d’un karting en effet, très vive et au ras du sol ! Quelle personnalité !

60 ans de Mini
60 ans de Mini

A côté la Mini version 2019 a gagné en taille mais aussi 2 portes (elle existe toujours en 3 portes également). Elle rend hommage à son ancêtre avec cette série spéciale 60 Years Edition dotée d’inscriptions sur les bandes de capot, les jantes inédites, les ouïes latérales, les seuils de porte. L’élégant habitacle est habillé de cuir avec tapis de sol et une foule de détail glamours, comme l’éclairage réglable des couleurs britanniques sur le tableau de bord ou les feux arrière arborant l’Union Jack. Notre version HATCH COOPER 136ch à boite à double embrayage offre le choix entre 3 modes de conduite : économique, normal ou sport. Ce dernier permet de profiter d’une bonne nervosité et d’un chassis précis tout en préservant le confort ( un gros plus sur cette 3ème génération). Le style caractéristique et l’ambiance particulière de cette voiture en font Toujours un achat coup de Coeur; pour autant la Mini moderne offre une prestation appreciable au quotidien (insonorisation, confort, coffre).

La Mini old school se trouve aujourd’hui à tous les prix: c’est le cas en fonction de l’année, du modèle, l’éventail de prix étant très large (de 5 000 à 30 000 € voir +).

La version 60 Years Edition débute à 29.200 € en 3 portes. Si elle n’apparaît pas sur le configurateur elle est bien disponible à la vente (prix du modèle essayé: 33 910 €).

Accessoires: la Mini offre un choix infini de personnalisation et d’accessoires. On retiendra les poignées de porte ou la calandre noire, les coques de rétroviseurs avec Union Jack et on adore le centre de roue fixe comme sur une célèbre limousine anglaise.

60 ans de Mini

Merci à Pays de Loire Automobiles pour la disponibilité de l’équipe et à Anthony pour avoir sorti son ancienne