Devant l’évolution de la législation et les règles de plus en plus restrictives de circulation dans les grandes agglomérations, certains imaginent et réalisent déjà des voitures anciennes converties à l‘électrique.

C’est loin d’être une fiction. Si pour l’instant la législation est parfois plus clémente avec les automobiles de collection, la circulation de véhicules thermiques est de plus en plus contrainte et deviendra peut-être un jour impossible dans les (très ?) grandes agglomérations. Londres a donné l’exemple et les constructeurs anglais aussi : Jaguar et Aston Martin proposent déjà la conversion d’un modèle de collection en électrique (réversible, au cas où…).

En France, comme d’habitude, l’administration rend les choses plus compliquées. Il faut demander l’accord du constructeur de la voiture (qui parfois n‘existe plus…) et l’homologuer à nouveau. Pour l’instant il n’existe donc dans notre beau pays que quelques dizaines de prototypes. Les promoteurs de cette solution se sont regroupés cette année en créant l’AIRE (Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique). en concertation avec le ministère des transports, un arrêté serait sur le point d’être signé pour débloquer la situation.

La transformation est aujourd’hui artisanale mais son éventuelle industrialisation permettrait de diviser son coût par 2 ; aujourd’hui transformer une ancienne Fiat 500 coûte environ 20 000 € par exemple. Pourquoi pas également l‘intégrer au dispositif de bonus fiscal ?

Reste à savoir si les collectionneurs sont demandeurs, suivant également l’évolution de la législation.

L’automobile ancienne perd-t-elle sont âme avec cette transformation ? ou bien cette évolution est-elle le seul moyen dans un futur plus ou moins proche de rouler encore en ancienne ?

Brouzil Autos : on peut la croiser depuis près d’un an sur différentes manifestations dans la région : une jolie Coccinelle bleu ciel qui carbure à l’électrique : son créateur, Jérémy Cantin vient de créer Enéo, dont le but est d’encourager la conversion à l’électrique dans les garages existants.
Les constructeurs s’y intéressent aussi : Jaguar, Aston Martin s’intéressent au sujet et plus récemment Voklswagen qui a dévoilé un prototype de Coccinelle convertie à l’électrique : Volkswagen Group Components fournit une motorisation électrique complète pour la Coccinelle, le constructeur soulignant que le concept permet l’électrification de nombreux véhicules historiques différents. Combi électrique, et e-Porsche 356 pourraient ainsi voir le jour. Une commercialisation est envisagée sans plus de détails.