En découvrant la plastique de la nouvelle De Tomaso P72 à Goodwood on se demandait ce qui se cachait derrière cette robe néo rétro.

Ryan Berris, Directeur Général De Tomaso nous éclaire : « À notre avis, le marché est maintenant sursaturé avec des modèles « en édition limitée » à vocation commerciale, principalement commercialisés sur des mesures de performance. Nous en avons assez de cette notion et avons donc adopté une approche à contre-courant avec la P72. Un contraste frappant dans presque tous les aspects du marché actuel, la P72 est une véritable « machine à voyager dans le temps moderne ». Les futurs propriétaires de la P72 se rendront compte de l’importance historique de ce programme et réfutent l’idée selon laquelle il faut produire la plus rapide ou la voiture la plus puissante sur terre pour susciter l’intérêt ».

Pour résumer il s’agit d’un objet d’art : fruit d’un savoir faire et d’une histoire, il s’adresse à une clientèle plus cultivée que bling bling.

La P72 évoque un modèle historique, la P 70, conçue en 1965 avec Shelby. Côté motorisation la tradition est respectée avec un V8 d’origine Ford, tout comme les De Tomaso Vallelunga, Pantera ou Deauville. Avec l’accord de Ford c’est la firme d’ingénierie Roush qui a conçu ce moteur spécifique dont la puissance de sortie finale sera d’environ 700 ch et 825 Nm de couple, largement suffisant d’après le constructeur. La boite de vitesse conçue en interne sera une manuelle à 6 vitesses. Une grande intention est portée à la sonorité afin d’obtenir une bande sonore proche du son des V8 des « muscle cars » américain des années 60 en limitant le bruit du turbo. Il est question d’un échappement “symphonique“ avec un arrangement de type “instrumental”, une bande son sera bientôt dévoilée pour le confirmer.
Voiture à la pointe de la technologie, la De Tomaso P 72 repose sur un châssis en fibre de carbone fabriqué à la main, pour combiner inspiration classique et conception moderne. L’intérieur rétro évoque les prototypes des années 60 et le luxe aussi avec du cuivre poli et un revêtement en cuir diamant.

Pas de performances annoncées pour le moment, la De Tomaso P 72 sera produite à 72 exemplaires vendus au prix de 750 000 € HT. Premières livraisons en Europe fin 2020.